Contenu principal

Je suisPro du tourisme

contact


Emilie Compigne


Par téléphone
04 71 46 99 69 


Par mail

Meublé de tourisme, des étoiles pleins les yeux

Mis à JOUR le 22/01/2018

Si le classement n'est pas obligatoire, il est recommandé. Il présente de nombreux avantages : information fiable pour le client, regard extérieur sur la qualité du logement, fiscalité plus intéressante, adhésion possible à l'Agence Nationale des Chèques Vacances… Des organismes de contrôle agréés réalisent les visites d’inspection et établissent les décisions de classement sur tout le département.

Les avantages du classement en meublés de tourisme

Le classement n'est pas obligatoire, mais il présente de nombreux avantages :

  • Une fiscalité plus intéressante (régime du BIC : plafond à 81 500 au lieu de 32 600 € et abattement de 71% au lieu de 50%) ;
  • Adhésion possible à l'Agence Nationale des Chèques Vacances. Les chèques vacances sont un moyen de paiement sûr et avantageux pour les clients ;
  • Pour les loueurs dont les revenus annuels de l’activité sont supérieurs à 23 000 €, une assiette des cotisations sociales réduite à 13% au lieu de 40% du chiffre d’affaire ;
  • Une information fiable pour les clients sur le confort des hébergements mis en location. Un même classement en étoiles (1, 2, 3, 4 ou 5 ★) s'applique dans tous les départements de France ;
  • Le bénéficie d'un regard extérieur quant à la qualité de votre meublé.
  • Le classement est aussi le premier pas vers l'obtention d'un label de qualité.

Demandez le classement de votre logement saisonnier

Loueur ou mandataire, demandez le classement de votre gîte, meublé ou location auprès d'un organisme accrédité par le COFRAC ou d'un organisme agréé.

Le coût de classement est variable suivant l'organisme choisi, en moyenne dans les 120€ pour le Cantal. Le classement est acquis pour 5 ans.

 

critères nationaux de classement

Le référentiel national (en téléchargement ci-dessous) comporte 112 critères de contrôle répartis en trois grands chapitres : « Équipements et aménagements », « Services aux clients », « Accessibilité et développement durable ».

Chaque critère est affecté d’un certain nombre de points avec un caractère « obligatoire » ou « à la carte » (c'est-à-dire optionnel).

Pour être classé dans une catégorie donnée, le meublé doit obtenir un nombre de points « obligatoires » et un nombre de points « à la carte ». La combinaison de points « obligatoires » et « à la carte » est conçue pour permettre la prise en compte de la configuration de chaque meublé et de son positionnement commercial.

 

 

 

Critères de classement

.pdf 352 ko

 

A lire également